cascade de glace dans la grotte (ou glacière) du parmelan

cascade de glace dans la grotte (ou glacière) du parmelan

Que faire au mois d’octobre pour fêter le post-doctorat Labex CAP de sa femme:

Visiter ou plutôt rererere-visiter la Glacière du Parmelan : une grotte incroyable au dessus d’Annecy où la glace est toujours présente. La différence vient de la saison : en hiver, la route étant fermée, il faut monter deux heures à ski, puis avoir la chance de ne pas se perdre sur le plateau. Pour cette fois on décide de faire une boucle à pied par la Grotte des Enfers.

Aprés une grOOsse heure de marche et une belle vue dégagée sur le mont Blanc, on arrive dans la dépression qui mène à la glacière. Il est temps de troquer nos shorts basket par une tenue plus hivernale et plus étanche:

P1020664 (768x1024)

Ceci fait, on descend 30 m de pente de neige-glace menant à un petit lac gelé??

Puis, on tire un rappel dans le puit de glace (à partir d’ici la lumière du soleil n’est plus qu’un pâle souvenir).

P1020669 (768x1024)

glacière parmelan
glacière parmelan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme on peut le voir : ça déverse un peu, il ne faut pas l’oublier avant le retour. Trois quatre mètres avant le fond du puits, un boyau, horizontal puis à 60°, mène à une belle salle.

P1020672 (768x1024) P1020674 (768x1024)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivés dans celle-ci, deux types de glace apparaissent: une déversante sur la droite (dite « glace fossile »), une plus classique se reformant régulièrement sur la gauche.

grotte parmelan
grotte parmelan

On décidera de grimper tranquillement sur celle de gauche, en haut de celle-ci un goujon et une lunule permettent d’installer une moulinette.

P1020676 (768x1024)
OUI, on peut faire de la cascade en jogging panzeri, mais c’est pas conseillé…
P1020681 (768x1024)
Non, on ne doit pas oublier son pantalon de cascade et voler celui de son mari

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au fond de cette salle, la cavité se poursuit et Nora décide en tant que Greani d’aller découvrir la suite. De mon côté, je n’ose pas descendre plus bas, j’ai l’impression d’être trop gros. Après quelques mètres de marche horizontale entre deux parois distantes de 35 cm, on arrive à un cul de sac étrange, puisqu’une lunule est équipée (comme s’il y avait une suite). N’étant pas du tout dans notre élément, nous sommes  remontés non sans mal pour moi dans la grande salle précédente.

De là, il faut reprendre le boyau, permettant d’accéder au puits d’entrée. Ce dernier diffère selon les saisons et la fréquentation. Pour ce jour, il était lisse en glace bien dure (souvent on y prend un peu la douche) et déversant, surtout si on veut aller tout droit: parfait pour se péter les bras avant de partir. Nora sort vidée…

P1020694 (768x1024) P1020692 (768x1024)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis vient le moment de sortir voir les derniers rayons du soleil.

P1020695

P1020700

 

 

 

P1020714

P1020711

Tagués avec : , ,