Via ferrata/ Via corda

petit pont de bois...

petit pont de bois…

Histoire : C’est une pratique née en Italie  (« voie ferrée ») et développée par les militaires. Elle consistait à traverser des vallées montagneuse par les falaises et non par les chemins ou routes. Pour ce faire, il fut installé des câbles pour être sécurisé de manière permanente. 

Réactualisée en France dans les Hautes-Alpes à la fin des années 80, c’est une activité qui permet à nombre de personnes de parcourir de manière aisée des parois verticales jusque là réservée aux forts grimpeurs. Ainsi actuellement, cela peut se résumer ainsi : un très long câble fixé régulièrement au rocher auquel les pratiquants sont toujours attachés, permet de progresser sans trop de difficultés.  Des barreaux métalliques ont été ajoutés en grand nombre pour permettre la progresion. Tout cela est agrémenté de tyroliennes, pont de singe etc.

 

tropicale??

tropicale??

Dans la région, on trouvera des parcours plus ou moins longs, vertigineux, difficiles ou ombragés.

Ainsi la Via Ferrata de Peille permet de prendre le soleil tout en se chauffant les bras sur un rocher extrêmement sculpté.

Inversement celle de Lantosque est plus facile, s’effectue au frais dans un canyon à l’ambiance tropicale et compte trois parties pouvant ainsi être faites entre 2 et 5 heures.

Enfin, celle de Puget-Théniers est un mélange des deux, tant au niveau de la difficulté, de la longueur ou des températures, c’est un parcours géologique et vertical sans échappatoire dans une vallée pleine de charmes.